femme-question-3x2

L’allaitement maternel est-il un moyen de contraception ?

Je suis toujours étonnée d’entendre des gens dire que l’allaitement maternel protège la jeune maman d’une nouvelle grossesse dans les six mois suivant son accouchement car pendant mes cours de préparation à l’accouchement, ma sage-femme m’a tenu le discours inverse.

Il y a quelques jours, j’ai rencontré un papa de deux petites filles âgées respectivement de 5 et 17 mois. Au fil de la discussion, j’ai appris que sa femme était tombée enceinte de leur seconde fille alors qu’elle allaitait la première. On lui avait dit que l’allaitement maternel était incompatible avec une nouvelle grossesse. Elle n’avait donc pas utilisé un autre moyen de contraception. J’ai été assez embêtée que cette discussion ait eu lieu en présence de cette petite puce de 5 mois et me suis demandé ce qu’elle pouvait bien se dire sans sa petite tête de bébé.

Ayant allaité Bébé Chou jusqu’à ses 12 mois, tout ce qui touche à l’allaitement (et à la maternité en général, d’ailleurs) m’intéresse. J’ai voulu savoir si l’allaitement pouvait réellement être un moyen de contraception et si le vécu de ce couple était un cas isolé ou non.

Mon cours de préparation à l’accouchement sur l’allaitement et la contraception

Quelques semaines avant la naissance de Bébé Chou, ma sage-femme m’a parlé d’allaitement et de contraception. Ma sage-femme m’a expliqué que ce qui se dit au sujet de l’allaitement et de ses vertus contraceptives est faux, ajoutant que lorsque le retour de couches arrive, c’est qu’une ovulation s’est déjà produite. Elle m’a donc conseillé de reprendre rapidement un contraceptif après la naissance de Bébé Chou si Papou et moi ne souhaitions pas agrandir la famille tout de suite. Pour finir, elle m’a décrit les différents moyens de contraception que les femmes allaitantes ont à leur disposition : la pilule microprogestative, le préservatif, le DIU (ou stérilet) ou l’implant. Vous trouverez plus d’informations, ici.

Trois jours après la naissance de Bébé Chou, je suis donc rentrée à la maison avec une prescription de pilule, à démarrer quinze jours après l’accouchement.

La MAMA (Méthode d’Allaitement Maternel et d’Aménorrhée)

La célèbre sage-femme Ina May Gaskin présente la MAMA dans son livre Le guide de l’allaitement maternel. D’après Ina May Gaskin, l’allaitement protège 98% des femmes d’une nouvelle grossesse en respectant ces conditions :

  • le bébé doit être âgé de moins de 6 mois
  • le retour de couches ne doit pas avoir eu lieu
  • le bébé doit être allaité au moins toutes les quatre heures la journée et toutes les six heures maximum la nuit
  • le bébé ne doit pas être diversifié
  • le bébé ne doit pas avoir de tétine.

Après quelques recherches complémentaires sur Internet, j’ai trouvé les mêmes statistiques et les mêmes impératifs à respecter pour que cette méthode fonctionne.

Mon bilan personnel

Le recours à la MAMA suscite beaucoup d’intérêt sur les forums destinés aux jeunes mamans. Je n’ai pas vraiment trouvé de témoignages remettant en question la fiabilité de cette méthode et ne sais pas si le couple dont je vous ai parlé avait bien suivi toutes les étapes requises pour éviter une grossesse. Pour ma part, j’en ai eu connaissance bien après la naissance de Bébé Chou puisqu’à la fin de ma grossesse, je m’étais fiée à l’avis de ma sage-femme et n’avais pas cherché à en savoir plus. Je dois quand même avouer qu’étant de nature anxieuse, je pense que je me serais posé beaucoup de questions si j’avais suivi la MAMA et que j’aurais eu peur de faire partie des 2% de femmes qui dérogent à la règle. Je trouve, en plus de cela, cette méthode assez contraignante, comparée à l’utilisation d’un contraceptif « classique ».

Et vous, connaissiez-vous la MAMA ? Lui avez-vous fait confiance ?

Laisser un commentaire