xxxxxx

Attendre un deuxième enfant

Dans quelques jours, notre famille va s’agrandir avec l’arrivée de Louloute, la petite sœur de Bébé Chou. Cette deuxième grossesse aura été assez différente de la première et aura suscité de nouvelles envies chez nous.

1 : Une grossesse plus sereine

La chasse au stress

Si cette deuxième grossesse a démarré comme la première, c’est-à-dire avec des contractions très précoces, la mise au repos immédiate a été on ne peut plus bénéfique pour Louloute et moi. Finis le stress du boulot et la course dans les transports la semaine. J’ai ainsi pu continuer à rester un peu active tout en couvant assez sereinement ce deuxième bébé. La première grossesse s’étant bien terminée (accouchement à 38 SA + 3), cela m’a beaucoup aidée à relativiser les jours un peu difficiles. Je ne voulais vraiment pas me laisser submerger par le stress comme pendant ma première grossesse. Je me disais qu’il n’y avait pas de raison pour que Louloute arrive avant l’heure. D’ailleurs, j’ai vraiment attendu le dernier mois pour préparer les valises pour la maternité. Maîtriser la respiration abdominale était aussi un avantage.

Un cadre de vie différent

Être déjà Maman a également joué un rôle important dans le bon déroulement de cette grossesse. Quel plaisir de retrouver Bébé Chou et ses sourires chaque soir après sa journée de crèche ! Il n’y a pas de meilleur remède contre l’anxiété ! <3 Nous avons aussi la chance de vivre maintenant en Province, à Nantes. Ici, nous habitons dans un immeuble avec ascenseur et le tramway passe à quelques mètres de chez nous ! Rien à voir avec la vie parisienne (un appartement au quatrième étage sans ascenseur, les escaliers et couloirs à rallonge du métro, etc) qui m’avait contrainte à l’alitement.

La découverte de la sophrologie prénatale

Pendant mon dernier trimestre, j’ai commencé les cours de préparation à l’accouchement. Bien que déjà Maman, j’ai tout de même appris des choses (sur l’allaitement, la gestion de la douleur pendant le travail, etc) mais cette fois, je n’ai pas ressenti le besoin de tout noter une fois la séance terminée. Je fais confiance à ma mémoire et aussi à Papou, qui a assisté à quelques cours avec moi. En complément, j’ai assisté à des cours de sophrologie. Je ne suis pas forcément très réceptive à ce genre de médecine douce assez abstraite pour moi, mais je dois reconnaître que je ressors toujours très détendue de la séance. La voix douce de la sage-femme me berce, je sens mon ventre relâché et Louloute bouger tout au long de la séance. Il m’arrive même de m’assoupir un peu ! ^^

2 : Des envies de cododo

Dans notre vie, il y a déjà Bébé Chou, notre rayon de soleil de 2 ans ! N’ayant que 2 chambres et un déménagement n’étant pas à l’ordre du jour, Papou et moi avons très vite décidé de faire du cododo pendant les premiers mois suivant la naissance de Louloute. Nous ne l’avions pas fait pour Bébé Chou car il avait sa propre chambre et notre entourage nous avait pas mal mis en garde. Comme nous souhaitons vraiment préserver le sommeil de Bébé Chou, le lit de Louloute sera près du nôtre et ce sera ainsi plus pratique pour les tétées et les changements de couches. Par la suite, Bébé Chou et Louloute partageront la même chambre. Nous idéalisons déjà cette cohabitation et la décoration de cette chambre ! <3

3 : De nouveaux choix concernant l’équipement

Les couches

Pour Bébé Chou, nous avons utilisé pendant très longtemps la marque Pampers, pensant bien faire. Si les érythèmes fessiers étaient rares, la qualité d’absorption laissait à désirer. Lorsque l’étude menée par 60 millions de consommateurs est parue, nous avons décidé de tester une marque écologique, Tidoo, qui a très vite convenu à Bébé Chou. Je vous en avais parlé dans cet article. Les couches Tidoo n’existant pas encore en taille 1, nous allons tester la marque Mots d’enfants de Leclerc, très bien notée lors de l’étude, à l’arrivée de Louloute. J’ai été très surprise par leur petit prix. Comme quoi qualité ne rime pas toujours avec grosses dépenses.

La motricité libre à fond

Pourquoi vouloir à tout prix presser les enfants en les tenant par les mains alors qu’ils sont capables de découvrir seuls les grandes étapes (la position assise, le quatre pattes, se mettre debout, marcher) ? Laisser Bébé Chou trouver seul le chemin vers la marche, c’est quelque chose qui me tenait à cœur ! Mais voilà, lorsque Bébé Chou a été en âge de découvrir le  quatre pattes, j’ai eu peur qu’il se fasse mal en essayant d’arpenter le carrelage de notre salon. Papou et moi avons donc investi dans un parc à barreaux. Une fois ma crainte du choc surmontée et la première bosse passée, Bébé Chou a très bien su appréhender le carrelage, sachant comment s’y prendre pour ne pas se cogner à nouveau. Finalement, ce parc nous a très peu servi. Depuis, nous l’avons donc revendu, bien décidés à laisser Louloute faire ses expériences dès qu’elle en aura envie, sous notre vigilance bien entendu.

Les vêtements

Après un peu plus de 2 ans à fréquenter les boutiques pour bébés, nous savons comment taille telle ou telle enseigne et si les vêtements resteront intacts après plusieurs passages en machine. Avant la naissance de Bébé Chou, nous avions dévalisé les rayons de Kiabi, qui propose de nombreux articles très mignons et à petits prix. Mais nous avons été très vite déçus par leur qualité et le fait qu’ils taillaient vraiment très petits. La seule boutique proposant des vêtements résistants et parfaitement adaptés à la morphologie de Bébé Chou, c’est H&M. Je crois qu’on pourrait ouvrir une annexe vu que 95% de sa garde-robe vient de là ! ^^ Pour Louloute, nous avons donc voulu éviter les vêtements qui se déforment au premier lavage et avons choisi de privilégier certaines boutiques (H&M, Jacadi, Petit Bateau, Natalys…). Les enseignes telles que Jacadi ou Petit Bateau peuvent assez vite chiffrer, alors nous avons profité des soldes pour nous faire quelques petits plaisirs, préférant la qualité à la quantité. Des vêtements nous ont aussi été prêtés par la famille ou les amis. Nous allons également pouvoir réutiliser les vêtements unisexes de Bébé Chou. Bien trop de vêtements achetés pour Bébé Chou n’ayant jamais été portés (vêtements trop petits pour la saison en cours), nous n’avons pas voulu trop anticiper cette fois. Nos achats et emprunts ne dépassent pas la taille 3 mois.

4 : Des envies différentes pour la liste de naissance

Où la déposer ?

Dans un précédent article, j’avais déjà évoqué le thème de la liste de naissance (sur quels sites la créer, comment la diffuser, quelques idées de cadeaux). Pour notre deuxième enfant, j’ai hésité à déposer une liste dans une grande enseigne (Autour de bébé) car cela a ses avantages :

  • des prix relativement fixes (sur certains sites tels qu’Amazon, les prix changent quotidiennement)
  • des articles mis à la disposition des futurs parents lors de l’ouverture de la liste
  • une remise de 10% du montant total de notre liste à sa clôture.

Mais j’y ai aussi vu des inconvénients :

  • certains produits coups de cœur repérés sur Internet qui n’étaient pas vendus dans ce magasin
  • devoir déposer notre liste en boutique et en semaine uniquement. Papou étant chef d’entreprise, il ne compte pas ses heures et aurait donc difficilement pu m’accompagner.
  • la difficulté, voire l’impossibilité, de modifier notre liste après sa création. Je ne sais pas si ce sont mes hormones, mais j’ai beaucoup tergiversé pour certains articles ! ^^
  • prendre le risque de réserver trop d’articles et devoir débourser une grosse somme à la clôture de notre liste
  • les grands écarts de prix pour certains produits entre la boutique choisie et un site Internet concurrent.

Papou et moi avons donc décidé de faire confiance, une nouvelle fois, au site Mes Envies qui permet de piocher des idées cadeaux à droite à gauche.

Le choix des articles

Pour la naissance de Bébé Chou, nous avions choisi principalement des vêtements et des tailles allant de 3 mois à 12 mois en nous basant sur son gabarit de naissance (3,060 kg pour 46,5 cm). Nous n’avions pas imaginé que quelques semaines plus tard, il aurait plein de (beaux) bourrelets et que certains cadeaux seraient trop petits avant même d’avoir pu être portés. Pour Louloute, nous avons donc fait le choix d’éviter les vêtements sur la liste de naissance, histoire de ne pas nous tromper sur la sélection de tailles. Nous avons cette fois donné la priorité à des articles de puériculture (draps, biberons, sac à langer…) et à de la décoration (coussin, guirlande lumineuse, chariot à doudous, etc) en veillant à ce que tous les budgets puissent s’y retrouver.

Si nous avons préparé différemment l’arrivée de notre deuxième enfant, il y a tout de même au moins 2 choses qui n’ont pas changé : notre impatience à connaître le sexe du bébé et le plaisir de sentir Louloute bouger tout au long de la grossesse ! :)

Et vous, avez-vous préparé les choses différemment pour l’arrivée de votre deuxième enfant ?

Laisser un commentaire