51280892334__3C48FE19-9FC7-4DB3-90AB-007877256BF7 (3)

Comment préparer son premier vide-dressing bébés

Dans quelques semaines, Bébé Chou deviendra grand frère. Depuis sa naissance, Papou et moi avions précieusement conservé ses petits vêtements en nous disant que ça resservirait si on avait un autre petit garçon. Et puis nous avons appris que nous attendions cette fois une petite fille. Nous avons donc décidé de nous inscrire à un vide-dressing pour donner une seconde vie aux vêtements dont nous n’aurions plus l’utilité. Voici les différentes étapes que j’ai suivies pour nous y préparer.

1) Nous inscrire à un vide-dressing

Après quelques recherches sur Internet, je suis tombée sur le site Bourse aux vêtements qui répertorie les dates des prochains vide-greniers en France. J’ai cherché ceux qui avaient lieu près de Nantes (où nous vivons) et dont les critères nous convenaient : un stand à prix raisonnable que nous pourrions tenir nous-mêmes (pas de mise en dépôt) dans un lieu proche de la maison et couvert. J’ai trouvé mon bonheur et réservé une entrée à 15€ garantissant le prêt d’une table et d’une chaise.

17776811_10158619162130454_972284579_o

2) Sortir des placards 22 mois de vêtements accumulés

Dans mon article sur la vie de famille dans un petit appartement, je vous avais raconté avoir recours aux sacs de rangement aspirables pour gagner de la place dans nos placards. Une fois mes 3 sacs sortis, je me suis rendue compte que Bébé Chou avait une sacrée garde-robe ! Si l’idée d’avoir une jolie petite fille après un beau Bébé Chou me comblait de joie, j’avais aussi un gros pincement au cœur de savoir que la plupart des vêtements mis de côté ne seraient pas reportés. Beaucoup de souvenirs nous sont revenus à Papou et à moi. La nostalgie était au rendez-vous !

3) Trier les vêtements

Mon tri s’est déroulé en plusieurs étapes :

1. Mettre de côté les vêtements restés tâchés.  Après avoir tenté le tout pour le tout avec ma collection de détachants, j’ai préparé un sac à déposer chez H&M. Un don de 3 vêtements chez H&M permet d’obtenir un bon de réduction de 15%. La majeure partie de la garde-robe de Bébé Chou provenant de cette boutique, ces bons sont toujours les bienvenus ! :)

DSC03268

2. Conserver les vêtements unisexes pour Louloute. Nos bébés ont tous dans leurs placards quelques vêtements qui peuvent être portés aussi bien par des petites filles que par des petits garçons. J’étais étonnamment surprise par la quantité d’affaires de naissance (tailles 0 à 3 mois inclus) que nous allions pouvoir réutiliser.

DSC03279

3. Sélectionner quelques vêtements « souvenirs » dont je ne souhaitais pas me séparer. J’ai choisi de conserver un costume que Bébé Chou portait à l’âge de 3 mois au mariage d’un couple d’amis, un de ses bonnets de naissance, ses premiers petits chaussons, etc. Ce ne sont pas les vêtements les plus onéreux, mais ce sont ceux qu’il nous tenait à cœur de garder. <3

DSC03276

4. Mettre de côté la taille 18 mois. J’entends souvent dire qu’une fois que l’enfant marche, il s’affine et peut remettre des affaires qui ne lui allaient plus quelques semaines plus tôt. Alors nous allons les conserver encore un peu, au cas où !

DSC03281

5. Destiner tout le reste à la vente

DSC03282

3) Décoller les étiquettes des vêtements

Bébé Chou étant inscrit à la crèche, nous devons étiqueter tous ses vêtements. Papou s’est donc chargé de décoller au fer les étiquettes des vêtements à vendre.

4) Fixer des prix raisonnables et les noter sur une étiquette sur chaque vêtement

Hormis pour les quelques vêtements de grandes marques (IKKS, Jacadi…) que nous possédions, je suis partie sur ce qui me semble être des prix raisonnables : 0€50 les paires de chaussettes, 1€-1€50 les bodies et les shorts, 3€ les pantalons et les pyjamas, 5€ les parkas et les gigoteuses, etc.

5) Attacher les chaussures entre elles pour éviter qu’elles ne se perdent

DSC03263

6) Répartir les vêtements par âges dans des caisses

Pour faciliter les recherches des acheteurs, mieux vaut classer les vêtements à vendre par âges. Nos articles allant de la naissance au 18 mois, j’ai choisi de faire une caisse « 0-6 mois » et une autre « + 6 mois ».

Untitled collage

7) Préparer de la monnaie

Les acheteurs ne pensent pas toujours à venir avec de la monnaie, alors mieux vaut prendre ses précautions. Nos prix allant de 0€20 à 10€, Papou et moi avons commencé à garder toute la monnaie reçue chez les commerçants quelques jours avant le jour J. Nous avons, principalement, gardé des pièces de 10, 20, 50 centimes et 1€. Papou est parti avec 25€ en poche, dont 20€ en pièces.

DSC03271

8) Charger la voiture la veille au soir et préparer notre entrée ainsi qu’une pièce d’identité pour plus de sérénité le jour J

Les-titres-Passeport-Passeport-de-mission-Image

Bilan de notre expérience :

Après m’être chargée de la logistique, c’est Papou qui s’est occupé de tenir notre stand pendant que moi, je m’occupais de Bébé Chou à la maison. Papou a apprécié cette journée, la gentillesse des acheteurs et des autres vendeurs, l’organisation de l’événement, la proximité entre le parking et le stand qui nous avait été attribué, etc. Nous prévoyons donc de renouveler l’expérience dans quelques mois ! :)

Les points à améliorer : Nous prévoirons un stock de sacs plastiques (chez moi, on dit des poches ! ^^) pour les acheteurs qui n’en ont pas et nous classerons les vêtements par saison. Papou a en effet constaté que, l’été approchant, les visiteurs recherchaient surtout des vêtements légers à cette période de l’année. 

Et vous, avez-vous déjà participé à un vide-dressing bébés ?

Cette expérience vous a-t-elle plu ?

Laisser un commentaire